Comment bien choisir une tarière en 5 étapes ?

icone-simply-jardin
Comment bien choisir une tarière en 5 étapes ?
🖊️   Dossier réalisé par Matthieu – Maj : 06/2022

Trouver sa tarière peut être une tâche difficile. Aussi, afin de vous aider dans cette tâche et de la simplifier, nous avons développé un processus en 5 étapes pour vous aider à choisir votre tarière de la bonne façon.

Tarière

Qu'est-ce qu'une tarière ?

Une tarière est un dispositif mécanique utilisé pour creuser des trous identiques et de qualité. Elle se compose d'un long arbre métallique, généralement muni d'une poignée à une extrémité, et d'une lame rotative à l'autre extrémité.

Les tarières à moteur peuvent être utilisées pour creuser des trous pour les tuyaux de plomberie et les lignes électriques, ainsi que des trous dans votre jardin pour planter des arbres et des arbustes. Elles peuvent aussi être utilisées pour installer des poteaux de clôture ou des arroseurs sur votre propriété.

Pourquoi utiliser une tarière ?

Si vous avez déjà essayé d'utiliser une tarière manuelle, vous savez qu'il faut une éternité pour faire ne serait-ce qu'un petit trou, puis vous devez continuer à pousser la tarière tous les quelques centimètres au fur et à mesure qu'elle s'enfonce.

Avec une tarière motorisée, vous n'avez pas besoin de ce genre de travail difficile : il vous suffit d'appuyer sur le bouton et de regarder la machine faire tout le travail à votre place ! (enfin presque !)

Si vous travaillez sur un projet d'amélioration de l'habitat qui implique de creuser des trous dans la terre de votre terrain, vous devez envisager de vous procurer un de ces outils pratiques.

Étape 1 - Vos besoins

Pour savoir comment trouver la meilleure tarière, on va se poser premièrement la question, pourquoi ? 

À quoi va-t-elle servir ?

C'est probablement la question la plus importante à se poser avant d'acheter une tarière électrique. Si vous prévoyez seulement de creuser quelques petits trous ici et là dans votre jardin, un modèle moins puissant conviendra sûrement.

Mais si vous envisagez de faire des travaux plus sérieux, vous voudrez un modèle plus puissant.

Tarière

Combien de trous dois-je percer ?

Si vous n'avez besoin de percer qu'un seul trou à la fois, envisagez d'acheter une tarière manuelle. Elles sont moins chères et plus légères que les tarières électriques.

Cependant, dans le cas où vous prévoyez d’effectuer un forage plusieurs trous à la fois, une tarière électrique peut vous faire gagner du temps et de l'énergie en forant plusieurs trous de qualité en un seul passage sur la surface du sol, tout en minimisant l'effort requis par l'opérateur.

Étape 2 - Caractéristiques de l'appareil

Type de motorisation

Une tarière peut-être manuelle, thermique ou électrique.

Tarière manuelle

Les tarières manuelles sont très utiles pour creuser quelques trous dans le sol de votre terrain. Comme elle n'est pas motorisée, c'est un outil qui va demander beaucoup d'effort, je vous la conseille donc uniquement pour une terre sablonneuse

Tarière manuelle

Tarière thermique

La tarière thermique est un outil électrique polyvalent qui est couramment utilisé dans l'agriculture et la construction. Elle fonctionne avec un carburant (l’essence) qui va alimenter un moteur qui lui-même entraine une lame.

La lame hélicoïdale tourne sur un axe vertical pour percer divers types de matériaux solides et semi-solides. C’est une tarière qui permettra d’aller plus simplement en profondeur par rapport à la tarière manuelle. 

tariere thermique

Elle possède deux types de moteurs :

  • le moteur 2 temps qui fonctionne avec un mélange essence/carburant, mais qui a rapidement ses limites
  • le moteur 4 temps qui est plus puissant, qui va offrir davantage de couple et qui encaisse mieux sur le long terme

La quantité de puissance produite par une tarière à essence est entre 3 et 5 CV. La puissance en chevaux peut être utilisée pour décrire la quantité de couple (force de rotation) créée par le moteur.

Les moteurs thermiques de ces tarières ont un démarrage avec un lanceur la plupart du temps. 

Tarière électrique

Les tarières électriques présentent de nombreux avantages, notamment l'absence d'entretien, la facilité d'utilisation, une puissance suffisante pour les travaux de taille moyenne - jusqu'à 250 mm de diamètre dans un sol sableux à pas trop dur.

En plus de tout cela, il faut ajouter qu'elle sera bien moins sonore que la tarière thermique.

  • Tarière filaire

Si vous avez besoin de faire des travaux non loin de votre maison, ce sera pour sûr le meilleur choix. En effet, branché sur le secteur, sa puissance vous permettra sans problème de réaliser plusieurs trous dans votre terrain avec un sol pas trop dur. 

tarière filaire

Elles ont une puissance d'environ 1200 W.

  • Tarière sans fil

Les tarières sans fil ou sur batterie sont parfaites afin de réaliser des petits travaux de jardinage, de sondage, de plantation d'arbre dans une zone où vous n'avez pas de courant accessible.

Tarière sans fil

Elles sont polyvalentes et disposent souvent d'autant de puissance que leurs homologues à fil (certaines même sont à 1350 W). Seul inconvénient, du fait de leur batterie, leur autonomie reste assez limitée et elles ne sont pas conçues pour un long travail.

Tarière hydraulique

La tarière avec système de poussée hydraulique est beaucoup plus professionnelle. Elle est adaptée à des agriculteurs ou des travaux de construction.

Tarière hydraulique

Elles sont les plus puissantes, car ces produits utilisent la force et le couple du système de transmission d'un tracteur. Ce qui est en fait son point faible, en effet, sans tracteur, vous n'aurez pas la possibilité de l'utiliser.

Ces modèles sont donc assez spécifiques. 

Cette infographie est entièrement libre de droit : partagez-la à vos amis, à vos lecteurs… à volonté (avec attribution merci !).

Ergonomie de l'outil

L'ergonomie d'une tarière motorisée est très importante. Il y a plusieurs points à prendre en compte :

- Le poids de la tarière est un facteur à ne pas négliger, car il affecte directement le confort d'utilisation de la machine. Pensez donc à comparer les différents poids des tarières afin d’être sûr ce n’est pas un modèle trop lourd pour vous. 

- Les caractéristiques fournies avec la tarière doivent faciliter son fonctionnement et la rendre plus facile à utiliser. Par exemple, s'il existe une option permettant de modifier la vitesse ou le sens de rotation de la tarière, cela simplifiera son utilisation.

- Il doit être possible de régler les poignées et les repose-pieds pour qu'ils s'adaptent parfaitement aux mains voir aux pieds. Cela permettra de s'assurer que toutes les articulations sont correctement alignées pendant le fonctionnement. Ce qui évitera que la fatigue et les douleurs dans les mains ou les pieds ne se développent trop rapidement durant l'utilisation (ce qui pourrait entraîner des blessures).

- Une tarière est un outil méché, c'est-à-dire qu’elle possède des mèches. Pour qu’elle soit plus simple à utiliser, vérifier que les mèches soient bien interchangeables. Cela vous facilitera bien la vie. 

- Et le dernier point, mais pas des moindres, la sécurité. Les tarières sont des outils dangereux. Vous devez toujours être prudent lorsque vous les utilisez, car même les tarières les plus perfectionnées ont parfois des accidents pour des raisons telles que la collision avec un rocher ou une grosse racine.

C'est pourquoi de nombreux outils sont équipés de dispositifs de sécurité, tels que le débrayage automatique en motorisation électrique et le système de coupure du moteur en motorisation à essence. Contrôlez bien qu'elle dispose d'un de ses dispositifs.

Système de transmission

Le système de transmission d'une tarière motorisée est ce qui permet à la tarière de se déplacer et de tourner.

Le système de transmission se compose d'un arbre d'entraînement, d'une boîte de vitesses et d'engrenages. L'arbre d'entraînement va du moteur à la boîte de vitesses et est appelé l'arbre principal. À l'intérieur de la boîte de vitesses se trouvent des engrenages qui se connectent les uns aux autres, permettant la rotation de l'arbre principal.

L'essentiel à retenir est qu'avec une tarière thermique, vous aurez encore plus d'entretien qu'avec une tarière électrique.

Étape 3 - Besoins spécifiques et options

En général, les tarières se divisent en 3 catégories distinctes :

  • Les tarières pour une personne

Elle s'utilise seule avec sécurité. Mais cela limite sa capacité d'utilisation. De façon générale, jusqu'à 2 kW de puissance, et 300 mm de diamètre de perçage/forage, il s'agit d'une tarière que vous pouvez utiliser seul.

Tarière thermique
  • Les tarières pour deux personnes

Ces tarières ont une puissance supérieure à 2 kW et ont une capacité de forage de trous de diamètres allant jusqu'à 400 mm. Elles sont plus professionnelles et sont souvent utilisées dans le domaine de la construction.

Tarière deux personnes
  • La tarière brouette

Elle combine le meilleur des 2 mondes. Muni d'un cadre type "brouette" autour de celle-ci, c'est une tarière puissante (habituellement tarières thermiques) tout en ayant beaucoup plus de stabilité.

Pourquoi ne pas directement choisir celle-ci du coup ?

Son prix, qui vous freinera sûrement. Mais si vous en avez l'utilité, ce sera un très bon choix.

Conseil : si ce n'est que pour le transport de la tarière que vous souhaitez investir dans une tarière brouette, envisagez plutôt d'investir dans une brouette à moteur pour la transporter ! On en parle ici !

Étape 4 - L'entretien

Les étapes suivantes sont recommandées pour répondre à la question : comment fait-on l'entretien d'une tarière motorisée ?

  1. Nettoyez la vis sans fin de toute saleté ou débris à l'aide d'une brosse, puis essuyez-la avec un chiffon humide pour enlever les taches restantes.
  2. Vérifiez l'usure des courroies tous les deux mois, surtout si elles sont en caoutchouc ou en cuir au lieu de matériaux synthétiques. Ces matériaux se dégradent avec le temps lorsqu'ils sont exposés à la saleté et à la crasse de l'air ambiant (alias la poussière), ce qui les rend fragiles et les fait craquer sous la pression - ce qui n'est pas bon !
  3. Contrôlez que la vis sans fin n'est pas endommagée et remplacez-la si nécessaire. Si vous remarquez de la rouille, utilisez un produit antirouille pour la nettoyer dès que possible.
  4. Enlevez les débris du boîtier du moteur avec une brosse douce ou un chiffon humide.

Et de façon général, comme à chaque fois avec un moteur à essence il faudra :

  • nettoyer le filtre à air
  • contrôler, nettoyer voir remplacer les bougies
  • contrôler le niveau d'huile

Étape 5 - Coût de l'appareil

Dans cette partie, faisons simple et séparons les différents types de tarières et leurs gammes de prix :

  • Tarière manuelle : entre 20 et 80 €
  • Tarière électrique filaire : entre 150 et 500 €
  • Tarière électrique sans fil : entre 150 et 550 €
  • Tarière thermique : entre 150 et 1000 €
  • Tarière hydraulique : à partir de 900 €

Conclusion

On résume les produits en fonction de vos usages :

  • tarière manuelle pour utilisation occasionnelle et quelques trous dans votre jardin et dans une terre sablonneuse
  • tarière électrique pour trous de qualité plus en profondeur et répétitif, limitée au niveau puissance et autonomie si sans fil
  • tarière thermique pour utilisation plus professionnelle ou utilisation très fréquente, elle est puissante et peut percer des trous de gros diamètres

la tarière de tracteur hydraulique qui est réservé à un usage spécifique et plus professionnelle, elle est la plus puissante

Guide d'achat

Cette infographie est entièrement libre de droit : partagez-la à vos amis, à vos lecteurs… à volonté (avec attribution merci !).

FAQ

Les meilleures marques de tarières à moteur sont Eberth, VidaXL, Honda, Kawasaki et Geotech.

La meilleure tarière est la tarière thermique au niveau de la puissance par rapport au modèle manuel ou électrique.

La puissance d’une tarière à moteur doit être d’au moins 4 CV.

Le diamètre de votre lame doit être d’au moins 15 cm de large pour qu’elle puisse traverser la plupart des types de sol sans se briser trop facilement.